English Español Deutsch Nerlandese Русский Português

Langue Grecque.com

Langage des signes grec. Vous trouverez d’autres ressources utiles concernant le grec comme des mots, des écoles, de la littérature grecque et plus encore

Le langage des signes grec

Caractéristiques générales

On estime que le langage des signes grec (Greek Sign Language -GSL) est employé par 12 000 enfants et 30 000 adultes. Quelques-unes de ses caractéristiques sont similaires aux langages des signes américain, français et de plusieurs autres indigènes, venant toutes des années 50.

Les signes des noms dans le GSL

Les signes des noms ont existé dans la culture des malentendants grecs depuis l’antiquité. Cependant, on ne connaît pas grand chose du langage des signes grec (GSL) et de la communauté des malentendants grecs.

Dans beaucoup de langage des signes, les signes des noms peuvent se placer en deux catégories : le signe arbitraire des noms (arbitrary name signs - ANS) et le signe descriptif des noms (descriptive name signs - DNS). Pour former un ANS, la forme de la main doit être alphabétique pour représenter l’initiale du nom écrit en premier, au milieu ou en dernier. Le système DNS est basé sur des règles qui s’appliquent à toutes les formes de la main, à tous les mouvements et emplacements employés pour décrire les caractéristiques ou le fonctionnement d’une personne. Les formes de la main sont des classements employés dans la langue et font référence à des tailles, des formes, des objets et des personnes. La communauté grecque des malentendants utilise les deux types de signes des noms : descriptif (DNS) et arbitraire (ANS). La forme la plus populaire pour nommer utilise le procédé DNS. La forme des mains la plus fréquemment employée dans le signe des noms grec correspond aux formes des mains les plus employées dans le GSL, et ceux-ci font référence à des signes non marqués. Les signes des noms ne sont pas tramis dans les familles mais sont assignés par les membres de la communauté des malentendants ou par les pairs malentendants dans le cadre éducatif. Une fois le signe d’un nom assigné, il restera pour la personne, généralement à vie. Les signes des noms comprennent des références au genre et à la famille. Les signes des noms obtenus à la fin des études peuvent être associés à des métiers ou à des vocations. Des façons de nommer se trouvent aussi dans la culture grecque.

Épellation avec les mains et la bouche

La Grèce a traditionnellement éduqué ses citoyens malentendants par des méthodes orales; la connaissance éducative des malentendants grecs qui sont passés par le système scolaire est généralement faible (Kourbetis, 1987). La formation orale dans les écoles grecques a influencé les signes des personnes malentendantes, en fait, les signes par la bouche sont plus employés que l’épellation par les mains. Le manque d’éducation formelle parmi la vieille génération et son attitude envers la scolarité ont eu des effets négatifs sur l’emploi de l’épellation par les mains. L’emploi de l’épellation par les mains est pris pour un acte d’oppression; de là, on le regarde mal. En conséquence, l’épellation avec les mains n’est pas communément utilisée par les adultes malentendants grecs. Cette attitude est moins commune parmi les jeunes membres de la communauté malentendante à cause de leur plus grande expérience éducative et l’emploi croissant du GSL dans le monde de ceux qui entendent.